jeudi 8 septembre 2016

Qu’est-ce que la distribution desmodromique ?

La distribution sur un moteur à combustion est chargée de synchroniser le mouvement des pistons avec l’ouverture des soupapes d’admission et d’échappement permettant un fonctionnement correct de celui-ci.



Les arbres à cames permettent eux d’ouvrir et de déterminer le temps d’ouverture des soupapes du moteur, facteur principal affectant les caractéristiques du moteur comme le couple ou la puissance.

Dans la majorité des cas actuels, que le moteur dispose ou pas d’une distribution variable, le fonctionnement des soupapes est le même.







Le moteur dispose d’un ou plusieurs arbres à cames en charge de pousser les soupapes en les ouvrant alors que des ressorts ont le rôle de les fermer au moment où les cames arrêtent d’exercer leur effort.

Ce système s’avère facile à mettre en oeuvre et dans la majorité des cas ne nécessite pas une maintenance exhaustive pour maintenir son parfait état de fonctionnement. Cependant, il a un inconvénient.

Quand le moteur travaille à hauts régimes, la vitesse d’ouverture des soupapes est tellement élevée que les ressorts n’arrivent pas à fermer les soupapes de manière complète avant que les cames ne les repoussent une nouvelle fois provoquant l’effet dit d’affolement ou de flottement des soupapes qui occasionne une réduction du rendement du moteur.

Pour éviter ce phénomène, il existe différents systèmes.

- Ressorts hélicoïdaux: c’est le système le plus répandu sur les moteurs actuels, il consiste à utiliser plusieurs ressorts agissants comme des amortisseurs pour chaque soupape. Ce système est efficace sur des régimes moteur dits conventionnels mais au-delà le phénomène de flottement revient et en plus les ressorts souffrent d’une sollicitude et d’une fatigue mécanique beaucoup plus importante.


- Soupapes pneumatiques: il est utilisé en compétition et c’est le système le plus efficace actuellement. Il remplace les ressorts par un système de chambres remplies d’air capables d’exercer une forte pression pour fermer les soupapes permettant ainsi d’éviter le phénomène de rebond des soupapes sur leur siège. L’inconvénient de ce système est son coût élevé et sa faible fiabilité pour l’appliquer au marché conventionnel.

En outre, il existe un autre système connu sous le nom de distribution desmodromique permettant d’éviter ce phénomène.

Il s’agit d’un système breveté pour la première fois en 1889 par Daimler Benz et utilisé ensuite sur plusieurs moteurs aussi bien pour les automobiles que pour les motos ainsi que dans le monde de la compétition, Ducati étant l’unique constructeur l’utilisant sur ses motorisations actuellement.

Il existe plusieurs variantes et dessins utilisés depuis sa création selon la disposition et le nombre d’arbres à cames utilisés mais son principe de fonctionnement reste le même.



Une came de profil conventionnel se charge de pousser directement la soupape (ou au travers d’un basculeur) pour l’ouvrir. De l’autre côté, une seconde came de profil opposé à la première se charge de la fermeture de la soupape utilisant pour cela un basculeur.

Ce système, en plus d’éviter le phénomène de rebond de la soupape grâce à la came chargée de sa fermeture ne nécessite pas un effort aussi important sur la soupape pour l’ouvrir dû à l’absence du ressort s’opposant à cet effort.

Grâce à cela est obtenu le fait que le moteur puisse passer les 10000 tours/min en maintenant un couple moteur et une puissance élevés.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire