mardi 13 décembre 2016

La technologie des moteurs MultiJet

Le système Multijet est une évolution du principe Common Rail qui profite du contrôle électronique des injecteurs pour effectuer, pendant chaque cycle du moteur, un nombre d’injections supérieur par rapport aux deux injections du système Unijet. De cette manière, la même quantité de diesel est brûlée à l’intérieur du cylindre, mais elle est davantage répartie ce qui permet d’obtenir une combustion plus graduelle.


Moteur Multijet 1.3-16V
Grâce à une augmentation des cycles d’injection, on obtient une combustion encore plus progressive ce qui se traduit par une réduction du bruit du moteur, en particulier à froid, et surtout des émissions polluantes.




Première génération de MultiJet


Injecteur Multijet
La première génération de moteurs Common Rail MultiJet se caractérise par la hausse du nombre d’injections de deux à cinq injections par cycle. Pour pouvoir augmenter le nombre d’injections il est nécessaire de disposer d'injecteurs capables de réduire le temps entre les injections, sur une magnitude de 1500 à 150 µs.

Il était également nécessaire de diminuer la quantité minimale injectée qui est passée de 2 à moins de 1 mm3.


Unité de commande
Finalement, il était nécessaire d’avoir une unité de commande du moteur plus intelligente, capable de modifier continuellement la logique d’injection en fonction de trois paramètres : le nombre de tours du moteur, le couple sollicité par le conducteur à ce moment et la température du liquide de refroidissement.

Les cycles d’injections utilisés dans la première génération MultiJet sont au nombre de cinq, constitués de deux pré-injections, une injection principale et deux post-injections.



Deuxième génération de MultiJet

La deuxième génération de moteurs Common rail MuliJet élève à nouveau le nombre d'injections à huit par cycle. Grâce à un nouvel injecteur fabriqué par Bosch et intégré par Magneti Marelli dans sa propre unité de commande du moteur.

L’obturateur s’actionne hydrauliquement ce qui permet un plus grand diamètre de scellage avec des traits de déclenchement réduits. Grâce à cette nouvelle servo-valve, il est possible de contrôler plus précisément et plus rapidement la quantité de carburant injectée dans la chambre de combustion.


Vue du moteur Multijet
Les cycles d’injection utilisés dans la première génération MultiJet sont au nombre de huit, constitués de trois pré-injections, deux injections principales et quatre post-injections.

Cycles dínjections de deuxième géneration

Détail orifices d´injection
Les pressions d’injections varient également selon la génération du moteur MultiJet. Dans la première génération de moteurs MultiJet, la pression atteinte est de 1600 bars, tandis que dans la deuxième génération, la pression s’élève jusqu'à 1800 bars.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire