vendredi 4 novembre 2016

Le signal PWM, très utilisé et peu connu

Qu’est-ce qu’un signal PWM? Le signal PWM signifie Modulation de largeur d’impulsion (dont les sigles anglais sont Pulse-Width Modulation). 

Pour qu’un actionneur (une électrovanne de régulation de pression de combustible, par exemple) puisse travailler dans différentes positions, son cycle de travail est modulé, qu’il agisse dans le positif (Duty Cicle) ou dans la masse (Dwell) de l’actionneur, le signal pouvant être sinusoïdal ou carré. 


Si on parle du Duty Cicle, on part en se basant sur le fait que l’alimentation du négatif ou de la masse de l’actionneur est directe, tandis que le positif est modulé dans un cycle de travail mesuré en %. Par conséquent, un cycle de travail est le pourcentage de temps pendant lequel l’actionneur est actif pendant une période (temps) qui peut être modulée sur demande.

L’image suivante montre un signal PMW carré capturé à l’aide d’un oscilloscope. On peut y observer que la période est de 5 ms (en prenant en compte que l’échelle T/D est d’une seconde) et que le cycle de travail ou Duty Cicle est de 73 % à une tension de 14,75 V.



Si, au contraire, on fait référence au Dwell, on prend pour base le fait que l’alimentation du positif de l’actionneur est directe et le pourcentage de temps à la masse est l’activation.

L’image suivante montre un signal PWM carré capturé avec un oscilloscope. On peut y observer que la période est de 5 ms (en prenant en compte le fait que l’échelle T/D est de cinq secondes) et que le Duty Cicle est de 53 % à une tension de 14,75 V, et que le pourcentage d’activation à la masse ou Dwell est de 47 %.

On doit prendre en compte le fait qu’un oscilloscope ne montre pas directement le pourcentage de Dwell, de sorte qu'on doit calculer le pourcentage jusqu’à 100 %.  

Exemple : Duty 50 % = Dwell 50 %
                 Duty 45 % = Dwell 55 %
                 Duty 75% = Dwell 25%


L’outil pour voir et étudier ce type de signal est par excellence l’oscilloscope au moyen duquel, en plus de visualiser la forme du signal, les périodes, les pourcentages de travail et les tensions, on peut vérifier la fréquence HZ (Hertz), cette information étant très importante pour analyser le signal. 

La plupart des multimètres utilisés actuellement pour l’automobile sont également équipés de mesureurs de signaux à impulsions, DutyCicle et Dwell. Parmi la variété de multimètres, on en trouve avec un réglage manuel ou avec auto-régulation


Aucun commentaire:

Publier un commentaire